La vulnérabilité

Le monde du sport nous conditionne à voir la vulnérabilité comme un synonyme de faiblesse. Les hommes sont particulièrement touchés par le sport et bien souvent par la pression des pairs à partir des gangs ou des clubs, quand ce n’est pas directement par leur éducation: « sois un homme », « un homme est plus tough que ça », « un homme ne pleure pas » et autres inepties du même genre.

Je présume que si vous lisez ceci, c’est qu’être en amour représente quelque chose d’important pour vous au point d’y investir temps et énergie. Donc vous comprendrez qu’être vulnérable veut simplement dire se permettre d’être vu, le plus possible authentiquement, tel quel, sans artifice. Dans un couple de personnes vulnérables, il n’y a ni gagnant ni perdant dans une discussion passionnée. Personne ne perd la face. Surtout, personne ne tire avantage de la vulnérabilité de l’autre. Si dans une discussion vous avez le sentiment que vous n’auriez jamais dû partager telle chose parce que vous vous sentez ridiculisé ou méprisé, c’est que les règles du jeu n’ont pas été comprises par vous et/ou l’autre. Ce n’est pas la même chose que se sentir incompris: c’est ici que l’art de la communication s’exerce et s’apprend. C’est ici que Christine intervient avec ses consultations et ses ateliers.

Être vulnérable est quelque chose qui peut s’annoncer à l’autre. Par exemple:

  • Je vais m’exposer ici et je voudrais être accueilli plutôt que critiqué. C’est un moment délicat pour moi. Est-ce OK pour toi?
  • J’ai quelque chose à te dire et je voudrais si possible que tu ne fasses rien avec ce que je vais dire. Juste écouter et accueillir. Je suis conscient que ça peut sortir tout croche, mais j’ai besoin d’abord de le sortir de moi quitte à polir les coins trop raides tantôt. Est-ce OK pour toi?
  • Je ne sais pas comment te parler et pourtant j’ai besoin de te parler. J’ai peur de me faire critiquer. J’aimerais juste dire ce que j’ai à dire d’un trait, sans interruption. Je te promets de parler au « je » et de ne pas t’accuser. Est-ce OK pour toi?

« Est-ce OK pour toi? » est la demande de permission. Elle dit « je ne veux rien t’imposer. Tu peux décliner pour l’instant ou me faire une autre proposition. Tu peux me dire tes conditions. » L’autre se sent respecté…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus récents

Je cherche une relation qui comblera mes besoins

Notre constat des conférences est que les gens aiment bien nous écouter, mais peu sont prêts à passer à l’action. La lecture d’un article de magazine a peut-être apporté un élément de réponse. Sur six personnes interrogées dans l’article, une seule mentionne

Lire la suite »

Les porcs-épics célibataires

Sais-tu comment deux porcs-épics s’accouplent? — Pré_cau_tion_neu_se_ment — Si tu es célibataire, es-tu un porc-épic? Full armure, pour ne pas te faire mal? ET espérer rencontrer quelqu’un qui marche dans la vie avec sa garde baissée? Et qui va se révéler à

Lire la suite »

Tous les gars intéressants sont déjà pris

Combien de fois ai-je entendu ces mots! Vous savez quoi? De guerre lasse, j’admets enfin que vous avez raison mesdames. Tous les gars intéressants sont déjà en relation, ou ne veulent pas l’être, ou sont homosexuels. Voilà, je l’ai dit. Pendant des

Lire la suite »
Retour en haut