De la nécessité de distinguer
Dans l’ensemble, les étoiles étaient vues comme des éléments mystiques, divins, et pratiques à la fois, jouant un rôle important dans la cosmologie, la spiritualité et la vie quotidienne des anciennes civilisations.

De nos jours, même les créationnistes ne s’aventurent plus à décrire les étoiles comme des lumières accrochées à l’intérieur d’une grande couverture noire. La science nous a amenés à considérer les étoiles comme des corps célestes, comme notre soleil. Nous distinguons maintenant ce que sont les étoiles.

Distinguer consiste à trouver les mots adéquats pour décrire quelque chose qui survient — en nous ou à l’extérieur de nous. Distinguer consiste à apprendre à nommer. Ressentir n’est pas “distinguer”, mais est le premier pas pour nous amener à distinguer. Distinguer est l’étape importante pour nous permettre de faire de meilleurs choix.

Le Batman de 1989 nous montre un Joker exaspéré de trouver le Batman sur son chemin, un peu trop souvent à son goût. Et il y a cette phrase, à un moment donné, où il dit: “ma souffrance a un nom: Batman”.

Avez-vous remarqué votre niveau de stress quand vous avez un mal physique quelconque et que vous ne savez pas ce que vous avez, jusqu’à ce qu’une compétence quelconque en sarrau blanc vous dise que vous avez juste un léger empoisonnement alimentaire? Soulagement…

Les distinctions qui m’intéressent sont celles qui me permettent de voir mes automatismes, mes mécanismes défensifs, mes réflexes, mes retranchements. Quand je les distingue — quand je les vois — je peux choisir d’agir autrement. J’arrête d’être le jouet, la marionnette de mon destin. J’ai enfin mon mot à dire.

S’il y a un domaine dans lequel nous avons tous à gagner de distinguer, c’est dans les relations amoureuses. Je le dis souvent: nous sommes individuellement des champs de mines, et les personnes dans nos vies ne savent pas où elles posent le pied.

Avez-vous remarqué que notre souhait automatique est qu’elles apprennent où sont nos mines, bref que ces personnes changent, qu’ELLES apprennent à marcher dans NOTRE champ de mines sans tout faire sauter.

Ce qui est totalement irréaliste et nous pose en victimes du destin puisque quand ça se produit, c’est la faute de l’autre. Pourtant, malgré la meilleure volonté du monde, il est inévitable qu’une mine explose de temps en temps, sur notre terrain ou sur le terrain de l’être aimé.

D’où la nécessité de s’observer, de distinguer, de façon à faire de meilleurs choix quand on a le goût de mettre notre relation à la poubelle.

Christine et moi sommes là pour vous y aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus récents

Je cherche une relation qui comblera mes besoins

Notre constat des conférences est que les gens aiment bien nous écouter, mais peu sont prêts à passer à l’action. La lecture d’un article de magazine a peut-être apporté un élément de réponse. Sur six personnes interrogées dans l’article, une seule mentionne

Lire la suite »

Les porcs-épics célibataires

Sais-tu comment deux porcs-épics s’accouplent? — Pré_cau_tion_neu_se_ment — Si tu es célibataire, es-tu un porc-épic? Full armure, pour ne pas te faire mal? ET espérer rencontrer quelqu’un qui marche dans la vie avec sa garde baissée? Et qui va se révéler à

Lire la suite »

Tous les gars intéressants sont déjà pris

Combien de fois ai-je entendu ces mots! Vous savez quoi? De guerre lasse, j’admets enfin que vous avez raison mesdames. Tous les gars intéressants sont déjà en relation, ou ne veulent pas l’être, ou sont homosexuels. Voilà, je l’ai dit. Pendant des

Lire la suite »
Retour en haut