Témoignages sur les ateliers

Alain nous parle de son cheminement depuis sa rupture, de l’intimité avec lui-même, de la crainte du rejet, de l’ouverture qu’il est en train de créer et plein d’autres choses : suivez ce lien

Eric a fait beaucoup de recherches pour devenir la meilleure version de lui-même, ce qui fait de son partage quelque chose de très crédible. Écoutez-le parler de son expérience de nos ateliers: suivez ce lien.

à vous deux pour tout tout tout… Vous êtes des êtres extraordinaires, vous êtes complètement dédiés à aider l’autre. Vous êtes sur mon chemin et cela grâce à la belle Isabelle. J’avais une belle intention avant cette rencontre malgré que la situation était très très fragile ( comme Isabelle l ‘a mentionné ). Nous avons passé 29 heures (😍) dans votre belle demeure et cela à la vitesse de l’éclair. Je suis parti de mon côté avec une énorme dose d’amour de bonheur pour les 100 prochaines années accompagné de la plus belle femme au monde.

Parmi tous ces bonheurs c’est qu’on va se revoir bientôt grâce au groupe qui a bien voulu faire un gros changement dans leurs propres horaires WOW comment vous remercier vous tous! Vraiment un immense merci pour m’avoir aider à trouver mes outils, m’avoir aider à retrouver celle que JM super méga gros énorme giga gigantesque!

Je vous souhaite du bonheur à profusion, j’ai très très hâte de vous revoir vous deux et ce fantastique groupe que vous avez placé sur mon chemin

Merci Merci et Encore Merci pour tout. Avec amour.—André L.

Wow, c’est pas croyable.

Je n’ai pas de mot pour vous dire à quel point ce week-end a été salvateur… vous avez été témoin d’une résurrection pour Pâques!!!

Comme mentionné… j’étais sur le bord du précipice et prête à lancer la serviette, vraiment.

J’ai vu [mon chum] se transformer et cela m’a donné espoir, force et croyance en notre union. J’ai guéri de la souffrance qui me tenaillait à mon arrivée… et suis repartie avec un cœur tout nouveau.

Voilà ce que je tenais à vous transmettre… (et je vous donne tous les droits de vous servir de mon témoignange, car il est 100% authentique).

Je vous aime bien fort… j’ai déjà hâte de vous revoir! — Isabelle G.

considérer mon engagement face à un partenaire, aussi de regarder quels sont mes besoins et mes limites, entre autre je réfléchis à ce qui est important pour moi dans une relation amoureuse, et je découvre que la communication responsable est un élément essentiel qui manquait dans mes relations précédentes, je me demandais comment mettre en place ce critère. Aussi je constate que je suis une dépendante affective et je m’aperçois que ça ne crée pas de connexion profonde comme je la souhaite.

Je me sens de plus en plus prête pour explorer et expérimenter une relation et dorénavant à un engagement et de nouvelles approches pour la communication! — Fabienne O.

Je me rends compte, dans ces échanges authentiques, qu’on se ressemble par bien des aspects, hommes et femmes.
Parler de moi, de ce chantier inachevé des relations amoureuses, simplement, sans fard, et avec la volonté d’éclairer d’un nouveau jour mes envies, mes peurs, mes valeurs, est fondateur d’une nouvelle façon de vivre l’amour.

L’amour, dans mes histoires d’avant, c’était la grâce des femmes. Les hommes n’en étaient pas capables. Je n’ai, d’une façon ou d’une autre, pas eu accès à eux. Pour mon cheminement, ce type de rencontres est salutaire, parce qu’il offre un espace d’écoute et de parole, avec témoin, et si j’ai pu être troublée de m’exprimer publiquement sur ma sexualité et ma maturation relationnelle, j’ai trouvé beaucoup de sécurité dans le cadre du groupe, avec les personnes engagées et bienveillantes, Les coudées d’avance que vous avez, Christine et René, éclairent ce qui me sépare de relations amoureuses libres et épanouies.

Je vois bien que l’amour n’est pas une question de sexe, que tout ça, ce sont des clivages de protection. Ma parole rêche apprivoise ma vulnérabilité.
Merci nos éclaireurs ! — Anne D.

Je préférais ne rien dire ainsi, la paix régnait, en fait, c’est ce que je pensais. Lorsque je ressentais un malaise face à l’autre, je  me retirais de la relation, il parait que ̧ça s’appelle faire du « ghosting »…et c’est très malsain pour les relations humaines. En fait, mes comportements étaient « non violents » car il n’y avait plus de dispute, je ne réalisais pas qu’en fait, je n’avais plus de vraies relations. L’atelier de Christine et de René m’a permis d’apprendre à mieux communiquer grâce à des outils. C’est certain qu’il faut pratiquer car ce n’est vraiment pas inné l’art de la communication. J’ai repris confiance en moi et mes relations deviennent de plus en plus authentiques et nourrissantes. Christine et René, je vous suis reconnaissante pour vos enseignements et vos exemples pertinents.​ — Corinne D.

Ça m’apparaissait comme impossible et je voyais cela comme lourd et beaucoup de travail à faire.  À partir du la 4e et 5e session, j’ai réalisé la résignation qui venait de l’une des dernières relations et qui au fond de moi également je ne me donnais pas de valeur, ce qui ne donnait aucune chance à n’importe quel homme qui pourrait se pointer. De réaliser aussi que les outils de communication sont une grande part de réussite et pourtant j’ai pris plusieurs cours de communication mais je ne m’y étais jamais attardée à un niveau de vie de couple. J’ai découvert de vieux patterns non distingués venant de mon enfance ainsi que des croyances de la société qui venaient sculpter ou façonner ma communication automatique dans une relation et de comment ça m’apparaissait.  Aujourd’hui j’ai une toute autre perception de ce que peut être une relation. Un chemin s’est ouvert et surtout ma vision de l’ensemble n’a plus cette lourdeur à gérer mais plutôt un endroit à découvrir ensemble à 2. Également le fait de réaliser que être à 2 peut amener une vie plus facile et légère. — Christiane B.

enfouir sous le tapis des émotions négatives qui sont suscitées par des remarques, ou attitudes de gens proches de moi. Je suis à même de constater que des amitiés ont été perdues à cause de ça, de même que des amours.  En fait, je m’aperçois que j’ai souvent préféré couper les liens, ou faire en sorte que le lien se coupe, plutôt que d’aborder les éléments sous le tapis, parce qu’évidemment là, il y en avait trop, trop, trop. Tout ça est une révélation pour moi que je constate avec ma tête et avec mon cœur, au plus profond de moi. Ouf, cette dernière phrase me fait monter les larmes aux yeux… Je me savais capable de défendre mes points de vue, mes opinions avec une certaine aisance et fougue parfois. Mais là, j’ai mis l’éclairage sur mon rapport aux autres par le biais de cette communication plus intime. Concrètement, maintenant je mets davantage le doigt sur ce qui me bogue, avec douceur et présence je dirais… Quelle bonne affaire!! Défaire des potentiels nœuds avant qu’ils ne soient quasi indéfaisables. C’est un net progrès pour moi. ​— Isabelle S.

Voici en vrac, ce que cela m’a apporté à ce jour de participer:

  • joie d’échanger avec des personnes de cœur
  • gratitude pour la possibilité de partage de nombreuses valeurs ou attitudes communes (bienveillance, goût du partage et de la contribution, communication consciente et authenticité, désir d’évoluer en conscience, respect du cheminement de chacun, humour et capacité à prendre du recul, désir de créer un couple solide et évolutif…)
  • confiance accrue de vivre un jour une vie de couple harmonieuse grâce à la réflexion que tu nous proposes (même si je m’étais déjà longuement penchée sur le sujet auparavant, cela me confirme mes désirs profonds et m’incite à revisiter encore plus en profondeur ou sous un autre angle certaines de mes relations du passé) et grâce au bel exemple in vivo que vous nous donnez René et toi (Merci!, vous êtes vraiment inspirants..en particulier quand vous rétablissez le lien après une simple anicroche)
  • même si je n’ai pas envoyé encore les réponses aux questions posées au fil des rencontre, je suis habitée plus que jamais par la question du couple et j’observe que j’ai moins d’attente (ça se fera quand ça se fera, cela ne m’empêche pas d’être heureuse maintenant) tout en ressentant une certaine excitation car je me sens toujours plus prête à vivre une nouvelle rencontre, malgré des résistances conscientes (et sans doute surtout inconscientes)
  • j’apprécie la confiance dans le groupe (et la confidentialité) et les expériences partagées. Il y a quelque chose de joyeux au fil des prises de consciences des unes et des autres.
  • l’atelier me soutient dans mon engagement à la communication consciente avec mes proches.  Sandrine S.

et voici ce que j’ai aimé et aussi ce que j’ai constaté comme amélioration dans ma communication avec les autres :

J’ai vécu une super expérience d’authenticité avec les deux animateurs Christine et René ainsi qu’avec 4 hommes et 5 femmes dans un milieu sécuritaire où l’on peut s’exprimer dans notre vulnérabilité, grâce aux règles d’OR et à l’exemple de Christine et René.

Ce que j’ai trouvé de différent, surprenant et exemplaire, c’est qu’ils se sont montrés eux-mêmes dans leur vulnérabilité et intimité de couple, en toute humilité et comment ils ont nourri leur couple, partageant les difficultés qu’ils ont rencontrées et comment ils ont réussi à les résoudre.

Voici les 4 cadeaux que j’ai obtenus en suivant cet atelier :

  • Intégration dans mes rapports personnels de la différence entre m’exprimer d’une façon authentique avec une personne et communiquer d’une façon authentique.  C’est maintenant complètement intégré et je prends soin de demander régulièrement au cours d’une conversation comment la personne reçoit dans son monde ce que je lui partage.
  • Je suis plus à l’aise de nommer mes inconforts et j’ai raccourci l’intervalle entre le moment où je les ressens et où je les communique… à un tel point que je réussis plus fréquemment maintenant à le faire au cours d’une même conversation.
  • Je me suis fait des amis que je vais continuer à rencontrer par la suite.
  • Un de mes objectifs était de rencontrer une femme qui conçoit la relation de couple comme un outil pour évoluer et guérir nos souffrances… et je suis ressorti de cet atelier avec cette femme.

Un grand merci à Christine et René pour ces beaux cadeaux. — Jean S.

Souvent, l’émotionnel prend le dessus et nous en voulons à notre partenaire ou ex-partenaire mais, pour se responsabiliser, il faut comprendre ce qu’il se passe et j’ai cette sensation de plus comprendre, démystifier et déceler ce qui est normal en relation saine et ce qui l’est moins. Et aussi ce qui m’appartient et appartient à l’autre. Ce que je peux faire pour la relation et ce qui appartient à l’autre de faire pour la relation.

Nous avons la connaissance de soi avec nous pour que la prochaine relation fonctionne mieux que les précédentes. Merci de me donner une base solide sur laquelle m’appuyer lorsque je serai dans le doute ou la peur face à une prochaine relation. Aussi, le fait de se responsabiliser et de bien comprendre ce qui m’appartient et pas, me donne une confiance dans mes choix.

L’atelier me rappelle aussi d’être vigilante et de revenir dans le moment présent et lâcher prise lorsque je me crée une histoire dans ma tête. Je réalise aussi à quel point il est important de rencontrer quelqu’un qui sera ouvert à apprendre, qui sera plus souple dans son ego et ne voudra pas avoir raison à tout prix pour avoir une relation épanouissante et bienveillante. Je m’assouplis moi-même et j’accueille mes blessures réveillées en relation professionnelle et familiale pour le moment.  Heureusement, j’ai de bonnes amies avec qui je ne suis pas trop souvent déclenchées et avec qui je peux évoluer. Je m’aperçois de l’importance de l’amitié dans ma vie moi qui a misé seulement sur mes petits copains dans le passé.  Mes amitiés seront à garder précieusement, même en relation de couple, cela pourra créer de l’espace pour respirer dans ma relation amoureuse.

Merci Christine et René d’être un modèle pour moi de couple qui fonctionne tout en évoluant parce que je n’avais pas de modèle de couple pour m’inspirer. Je m’engage à être dans une relation amoureuse où je me sens libre d’être et de guérir. Sandra G.

pas de rencontre intéressante avec l’homme. Le célibat est un lieu qui devient confortable et rassurant. Je ne prenais pas le risque d’attirer des expériences semblables à celle vécues dans le passé. Alors, je préférais rester célibataire. L’atelier m’a permis de créer de nouveaux chemins neuronaux dans mon cerveau. Ce qui me permet maintenant de me sentir ouverte et cela sans me sentir menacée ou vouloir me sauver en courant. J’ai dédramatisé mes expériences passées et me suis détachée de mes histoires. Je sais maintenant identifier quand je suis déclenchée, reconnaître mes peurs et mes croyances limitantes. Les croyances qui me limitaient ne sont plus présentes. Je me sens ouverte et libérée. Je me sens outillée. J’ai confiance que je n’accepterai pas de m’engager dans une relation qui ne me convient pas. Je me sens capable de m’exprimer avec bienveillance et de manière responsable.

Merci René et Christine pour générosité, votre passion des relations de couple et votre engagement. — Hélène J.

en juillet 2018 à l’Île des Moulins près de chez-moi à un spectacle musical, et nous étions déjà semi-engagés à mon anniversaire de septembre l’an dernier, précisément comme j’avais osé le planifier, tu te souviens? On trouvait que c’était peut-être un peu ambitieux. Et voilà, ça fait 16 mois que nous évoluons, après quelques ajustements, dans un bonheur croissant, plein de tendresse, de respect et de plaisir.

Les mots sont faibles pour te témoigner ma reconnaissance et te dire merci pour l’accompagnement dont tu m’as généreusement permis de profiter. Tu sais maintenant que c’est un nouveau trophée au tableau de tes succès. 

Oui, profitons de la vie pendant que c’est le temps et ne remettons plus nos rêves à plus tard. — Louis xxx

Retour en haut